[Cinéma] Les figures de l’ombre

Hello les filles!

Il y a des histoires qui méritent d’être connues et c’est le cas de celle de Catherine Johnson, Mary Jackson et Dorothy Vaughan, trois scientifiques afro-américaines qui ont réalisé un exploit de taille dans les années 60 : celui de permettre à l’astronaute John Glenn d’effectuer son premier vol dans l’espace.  Aujourd’hui, je suis donc ravie de vous retrouver pour vous présenter le film Les figures de l’ombre, un film de Theodore Melfi avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe, Kevin Costner, Kirsten Dunst ou encore Jim Parsons! Bref, un casting de dingue pour un réalisateur inconnu au bataillon pour moi! Ce film, je l’attendais avec impatience car j’avais adoré le film Imitation Game, qui est clairement dans la même veine mais aussi La couleur des sentiments…  Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la pitch de cette histoire, le voici : « Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran. » (source Allociné)

Les Figures de l’ombre donc, raconte l’histoire vraie de trois scientifiques de la NASA en pleine ségrégation. Ces trois femmes exceptionnelles sont jouées par : Taraji Henson (Person of Interest, exceptionnelle Loretha Lion dans Empire et égérie  MAC pour le Viva Glam, rien que ça), Octavia Spencer (Divergente, 7 viesLa Couleur des Sentiments que je vous conseille si vous ne l’avez pas vu) et la chanteuse Janelle Monae (qui s’offre son premier vrai rôle au cinéma et qui en plus d’être une chanteuse de talent est une superbe actrice) <3. Et avec Pharell Williams comme producteur du film, on pouvait clairement en attendre du lourd!
Clairement, j’ai été complètement subjuguée par ce film et je n’ai pas vu passer les 2h qu’il a duré, j’en aurais même demandé une petite rallonge! Les images du film sont très belles, la photographie est magnifique, les musiques sont top, bref niveau « technique » c’est vraiment une bombe ce film. Melfi magnifie les femmes de son film, sait comment les rendre jolies à l’écran et les mettre en lumière au milieu de ce monde d’hommes <3! Ce portrait croisé des 3 mathématiciennes nous est présenté avec une grande tendresse et une grande admiration, grâce à trois actrices formidables et vraiment touchantes. Pour moi le réalisateur est un peu comme Godard qui sublimait Bardot dans Le Mépris (voilà, c’était l’instant compliment!)

Les Figures de l’ombre se déroule dans une Amérique en proie aux inégalités sociales et raciales. Le film de Melfi n’hésite pas à aborder ce point essentiel en évoquant à demi-mot Rosa Parks ou le quotidien difficile des personnes de couleur noire (le personnage de Taraji Henson obligée d’utiliser des toilettes spéciales par exemple, ou la bibliothèque avec des livres pour les blancs et d’autres pour les noirs).  C’est quand on voit ce genre de portrait qu’on se dit qu’il y a quand même encore beaucoup de chemin à faire pour avancer en tant que femme et qu’on est encore loin de l’égalité homme/femme… Cependant, on ne peut que se sentir toute petite et admirative face à la capacité de ses 3 femmes à faire reconnaître leur talent, leur génie, à se battre pour être entendues et écoutées en dépit de leur couleur de peau dans cet état de Virginie super ségrégationniste !  Toujours discrètes et dignes, leur percée respective dans ce monde quasiment masculin et empreint de racisme, se fera à force de regards insistants, d’audace et de persuasion tranquille même si quelques coups de griffe sont donnés ici et là avec beaucoup d’humour… Taraji P. Henson en calculatrice de talent crève l’écran par sa performance et ses deux partenaires sont émouvantes, l’une dans sa rigueur indéfectible et l’autre dans son obstination à se dépasser coûte que coûte, reprendre ses études, devenir une ingénieure… Bref, un film 100% féministe qui m’a beaucoup plu et qui donne envie d’y croire…Ironie du sort? Le film est sorti le 8 mars, pile pour la journée internationale des droits des femmes! Coïncidence? Je ne crois pas.

L’avez-vous vu? Qu’en avez-vous pensé?

Des bisous!

Adeline

Publicités

6 réflexions sur “[Cinéma] Les figures de l’ombre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s