[Cinéma] Bohemian Rhapsody

Coucou par ici!

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour la sortie cinéma que j’attendais le plus en cette fin d’année, j’ai nommé Bohemian Rhapsody le biopic sur Queen et Freddie Mercury!
C’est à Bryan Singer que l’on doit ce film et disons qu’il est « un peu » connu : X-Men (1, 2, Days of Future Past, Apocalypse) ou encore Superman Returns! Bref, il n’en est pas à son coup d’essai! Au niveau des acteurs, on retrouve Rami Malek (le superbe acteur de la série Mr. Robot) qui joue Freddie Mercury, Lucy Boynton (Le crime de l’Orient Express) qui joue Mary, la femme de Freddie, Gwilym Lee, qui joue Bryan May, Ben Hardy qui jouait dans X-Men et qui joue Roger Taylor dans ce film et Aidan Gillen, aka Little Finger dans Game of Thrones! Bref, un casting 5 étoiles pour un film 5 étoiles!
Je vous donne le pitch de l’histoire, même si je pense que vous le connaissez! « Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique. » (source Allociné)

Commençons par le commencement : Bohemian Rhapsody est un grand et beau film mais avec quelques réserves cependant!
J’ai lu beaucoup de critiques autant positives que négatives avant d’aller le voir. La meilleure solution dans ce cas là, c’est de se faire son propre avis non? Je vous avoue que quelque chose me faisait peur dans ce film, c’était le fait d’évoquer l’homosexualité et la maladie de Freddie Mercury de manière ultra puritaine voire inexistante comme les américains savent si bien le faire… Verdict? C’est presque le cas. Presque. Ils évoquent effectivement son homosexualité, mais on ne le voit jamais avec des amants ou dans des scènes de nus. Ce n’est évidemment pas une obligation, ce n’est absolument pas ce que je dis, mais pour quelqu’un qui « collectionnait » les amants, c’est un point qui me semblait quand même important sans en faire toute une tartine. Son coming-out est à peine évoqué alors qu’il a été un acte important dans sa vie privée et publique. Quand au SIDA, il est évoqué de manière hyper légère comme si cette maladie n’était « rien ». De ce fait, sur ce point, j’oscille entre l’idée qu’on est soit sur un biopic un peu trop « sage », un peu trop lisse et un poil trop formel ou soit un biopic pudique et respectueux envers Freddie et le groupe. Dans le doute, je choisis la pudeur et le respect envers les membres du groupe, Mary!


Cependant, pour moi, ce film est un superbe hommage à l’un des plus grands chanteurs que la terre ait porté, une figure de légende que la plupart des générations connaissent (je dis la plupart car Natacha avec qui je suis allée voir le film a une collègue qui ne les connait pas aha). Queen, hors des frontières du Royaume-Uni, ce n’est pas Elizabeth II ou la famille royale non, ce sont les rois du rock, des précurseurs, des performeurs! Et c’est bien ce que veut rappeler le film, à travers des épisodes majeurs de la vie du groupe comme de Freddie Mercury, à travers des morceaux mythiques et des reconstitutions de concerts monumentales. D’ailleurs, le film est découpé en 3 parties : toute la première partie est centrée sur Queen, leur formation, leurs débuts, leur ascension et bien sur leur explosion. La seconde partie se concentre sur Freddie Mercury lui-même : la complexité de son caractère psychologique, sa descente aux enfers, sans se vouloir moralisateur pour autant. Parfois trop dirigeant mais toujours avec un grand cœur, il en aussi pas mal bavé au final : addictions et solitude pesante, il a été également manipulé et affaibli par sa maladie. Le réalisateur nous dresse un portrait d’un homme autant fragile qu’il était confiant sur le plan musical. Il vise juste, il émeut (bon après, j’aurais pu m’appeler Madeleine #situvoiscequejeveuxdire). Quant à la troisième partie… La séquence du Live Aid, qui est le fil rouge de ce film est magnifique, très similaire à la prestation d’origine. D’ailleurs Rami Malek a dit dans une interview qu’il a vu la séquence 100 000 fois, ce qui vous donne une idée du travail en amont et du détail. Ces vingt dernières minutes vous feront frissonner au plus haut point. Cependant, le film termine sur cette séquence, comme un happy end, évitant ainsi d’aborder les thèmes de la maladie, de la fin de vie et de la mort…


Ce film, c’est un mélange de lieux légendaires, de tranches de vie qui s’entremêlent pour dresser le tableau d’une vie complexe, d’un groupe, d’un homme, d’un amoureux, d’un chanteur à plusieurs visages et à la fin de vie d’une tristesse infinie.
Quand aux acteurs… La prestation de Rami Malek est complètement folle! Il est Freddie Mercury, de la pointe des cheveux jusqu’aux orteils. Les gestes, les attitudes, le physique, c’est bluffant! Pourtant, il a plutôt un profil à jouer Prince je trouve! J’espère qu’il sera nommé pour les Oscars parce qu’il le mérite clairement et ce film marquera sa carrière, ça c’est certain!
Pour moi ce film est un excellent film que je vous conseille. On passe à côté de pleins de côtés de sa vie, mais en 2h, compliqué de retracer 45 ans d’une vie de folie! C’est un bel hommage au groupe, à Freddie Mercury, mais en montrant une image un peu lisse et propre du groupe. Il n’en reste pas moins un beau film, une belle histoire, mais un peu moins proche de la réalité que ce que j’imaginais! Le plus dur dans ce film? Savoir quelle est votre musique préférée de Queen! Parce que oui, à chaque musique on était là, c’est celle-là ma préférée! Ah ben non, c’est elle! (bon ok, Somebody to Love! Et vous? 🙂 )

Et vous, vous l’avez vu? Qu’en avez-vous pensé?

Des bisous!

Adeline

Publicités

11 réflexions sur “[Cinéma] Bohemian Rhapsody

  1. Coucou !
    Je ne l’ai pas vu car on privilégie les films pour enfants lors de nos sorties ciné, forcément. Mais j’aimerais bien le voir, alors que je déteste les biopics, à cause de Freddie, of course !
    Bisous

    J'aime

    • coucou ma belle!
      oui c’est sur je me doute! mais si ta fille est grande, elle peut aller le voir sans problème, il y avait beaucoup d’enfants dans la salle quand j’y suis allée!
      tu as vu winnie l’ourson avec elle? il avait l’air bien! (et j’irais surement voir le grinch haha)
      bisous!

      J'aime

  2. Coucou

    Je pense que tu as compris que j’ai adoré ce film. Pour moi, si on ne s’attarde pas sur l’homosexualité de Freddie et sur sa maladie, c’est bien pour s’attarder sur l’histoire en général de Queen et non du chanteur. Donc, cela ne me dérange pas et je pense que c’est bien dans ses sens qu’il faut comprendre le film 🙂

    C’est un film qu’il faut absolument voir si on veut se faire un avis. 🙂

    J'aime

    • coucou 🙂
      oui c’est sur qu’ils s’attardent sur le groupe plutôt que la personne. mais comme pour moi, l’un va pas sans l’autre, ils ont pris beaucoup de liberté! après je le répète, c’est un super film, j’ai adoré, il m’a fait pleurer et il est à voir! Mais les questions que je me posais sur le sida, sur la maladie se sont avérées être vraies 😉 mais je pense que c’est par pudeur surtout!
      bisous!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.