[Voyage, voyage] L’île de Rhodes

Hello mes petits choux!

J’espère que vous allez bien! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui après une petite pause bloggesque (enfin, vu mon rythme de publication aléatoire, j’ai toujours l’impression d’être en pause bloggesque en fait haha) pour vous faire un article voyage et pas n’importe lequel : l’île de Rhodes, en Grèce! On est parti une semaine avec ma meilleure amie et je voulais vous en faire un petit bilan vous aviez l’air intéressés :).
Je vais surtout vous parlez de la destination, de ce qu’on y mange et des visites que l’on a fait! Sur ce, j’espère que cet article vous plaira! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires!

La destination
Pour les infos pratiques, on a choisi notre voyage via le site Tui, qu’on connaissait toute les 2 de nom mais sans plus. Alors ce qui est un peu drôle, c’est qu’on ne savait absolument pas où aller… du coup, on s’est mis un budget max et on a cherché, cherché et cherché encore. Je ne sais pas combien de liens on s’est envoyé, ni combien de pays on avait en tête, mais croyez moi, il y en avait pas mal! On a fini par se mettre d’accord sur la Grèce et on est tombé sur une offre pas mal sur l’île de Rhodes. On a donc pris notre voyage via Tui, je l’ai déjà dit, avec l’avion, l’hôtel et la demi-pension incluent dans le prix. On est donc parti du 12 au 19 août, un peu en mode yolo (car on avait rien préparé #doigtsdepiedsenéventail). Bon sinon, Lille – Rhodes ça fait 3h30 d’avion quand même! C’est à ce jour, le plus long voyage en avion que j’ai fait.
L’hôtel dans lequel nous étions était un 4 étoiles, très sympa, à taille humaine. Je dis à taille humaine parce qu’on était à côté d’un hôtel gigantesque, avec plus de 3000 chambres, je ne sais combien de piscines, des restaurants, un parc aquatique, bref, un village le truc! A côté, le notre était tout petit, mais franchement, il était très tranquille, on n’était pas les uns sur les autres, le personnel était très sympa et aidant et c’était cool!

On mange quoi en Grèce?
De la feta, des tomates et du concombre à tous les repas. J’exagère à peine ahaha. Sinon parmi les trucs à goûter en Grèce, la moussaka off course, les salades grecques (avec des tomates, de la feta, du concombre et des olives ça change), les poissons, crustacés et fruits de mer si vous aimez ça, le tzatziki (c’est une « sauce » de yogourt grec et de concombres avec une tonne d’ail, qu’ils mangent avec presque tout), et enfin, des plats assez similaires aux ragoûts que l’on peut trouver en France, avec des légumes en accompagnement. Pour les bouches sucrées comme moi, ils utilisent beaucoup de noix, de miel et d’épices. Par contre de ce que nous avons goûté, leurs pâtisseries sont d’inspirations turques ou arabes, notamment des loukoums que l’on trouve à tous les arômes! Sinon bien évidemment, LE truc à goûter, c’est le yogourt grec! C’est délicieux! (mais hyper complexe à trouver, on a du faire un petit tour sur notre ami Tripadvisor pour trouver une boutique qui en vendait dans Rhodes qui soit du vrai et pas un ersatz glacé ou autre!). Donc si jamais vous passez par Rhodes et que vous voulez un super yaourt, on vous conseille Porca Vacca, ils sont délicieux! Au niveau des prix des plats (plat + boisson), on s’en sortait en général pour une quinzaine d’euros maximum (sauf pour les poissons, là, vous passez à 20/25€).

Les visites
Alors, niveau visite on a fait 2 excursions avec Tui et le reste par nos propres moyens. Ce qui était cool c’est qu’on avait un arrêt de bus à 5 min à pieds de notre hôtel, qui nous déposait dans le centre ville de Rhodes où se trouvait tous les bus qui rayonnaient sur l’île. Donc pour 2.30€ on pouvait se déplacer assez facilement. Pour les gens qui préfèrent la voiture, il y a plein de locations de voiture possible sur l’île, pour environ 250€ la semaine.
Le premier jour on a fait la ville de Rhodes, avec le château, le port (enfin, l’un des ports) et la vieille ville! La Ville médiévale de Rhodes est localement connue comme la Vieille ville, enfermée dans l’enceinte de hauts remparts construits du temps des Chevaliers de Rhodes (déclarée patrimoine de l’humanité de UNESCO en 1988). C’est vraiment sympa pour se balader comme une mini ville dans la ville, un peu hors du temps. Ça reste cependant un endroit assez commercial, et toujours plein de touristes!
Le second jour, on a fait les thermes de Kalithea, qui sont situés à environ 15 kms de Rhodes, entre Rhodes et Faliraki plus précisément et qui sont taries depuis 1968 environ. L’entrée est de 3€, et on y visite la Grande Rotonde et la Petite Rotonde, ainsi que les jardins. C’est très arboré, très reposant, et on a une vue sur la mer assez incroyable! D’ailleurs, a côté des thermes se trouvent une jolie plage de sable fin, ainsi que des petites criques a l’eau bleue complètement transparente! C’est également un des rares endroits à Rhodes où l’on peut faire de la plongée sous-marine (que je ne peux pas faire, mais c’est une autre histoire).

3eme visite, la ville de Lindos et son Acropole! Pour vous y rendre, comptez environ 1h45 de bus depuis Rhodes pour 11€ aller/retour. Mais l’expédition en vaut clairement le coup! Lindos est situé à 55 km de la ville de Rhodes. C’est un petit village vraiment pittoresque avec ses maisons blanches, deux magnifiques plages à égale distance du village, et un site archéologique majeur, l’Acropole de Lindos. On peut l’apercevoir de partout dans le village car elle le surplombe. Lorsqu’on rentre dans le village, il suffit de suivre le chemin qui mène à l’Acropole ; cela prend 15/20 min à pied. Certains visiteurs choisissent de monter jusqu’à l’acropole à dos d’âne mais je n’aime absolument pas l’idée… (on en a d’ailleurs croisé aucun et c’est tant mieux!). Et puis c’est tellement sympa de se perdre à pied dans les ruelles du village jusqu’à atteindre le sommet de la colline! Comptez 12€ pour entrer dans l’Acropole. Le panorama depuis l’acropole est incroyable. On peut apercevoir les maisons blanches du village de Lindos, la plage principale et la magnifique baie de Saint-Paul. Ne faites pas comme nous, essayez de visiter l’acropole le plus tôt possible dans la journée car il peut très vite y faire vraiment chaud. N’oubliez surtout pas la crème solaire, le chapeau et la bouteille d’eau! #conseildemamiediminou
Pour l’histoire, je vous fais un bref résumé, le mélange de monuments de différentes époques, de l’Antiquité au Moyen Âge, m’a semblé particulièrement intéressant : le temple d’Athéna Lindia remonte au IXème siècle avant JC, le premier arrangement de l’espace a eu lieu au temps du tyran Cléobule (Kleoboulos), au milieu du VIème siècle avant JC, avec la construction du premier temple de pierre au plus haut point de l’Acropole. Dans la première moitié du IIIème siècle avant JC, les propylées (colonnes) et l’escalier monumental menant au temple ont été construits. À la fin du siècle, le portique de grande forme a été construit. Ces bâtiments ont donné à l’Acropole un aspect théâtral, constituant un modèle pour l’architecture publique à l’époque hellénistique. Plus tard, au Ier siècle avant JC, la terrasse du portique a été étendue par la construction d’une série de voûtes et de citernes. L’acropole a continué à être fortifiée à l’époque byzantine, ottomane et médiévale. Les fortifications quant à elles, datent de l’époque des Chevaliers de Saint-Jean au XIVème siècle.

Une fois redescendu de l’Acropole, vous pouvez déambuler dans les ruelles de Lindos. Si vous vous perdez, c’est normal, elles ont été construites dans le but de perdre les pirates qui s’y aventuraient! On trouve un grand nombre de petites boutiques de souvenirs dans les ruelles ainsi que de nombreux bars et restaurants offrant des vues imprenables. Je ne sais pas ce que cela donne hors saison, mais en pleine saison, c’est très touristique, c’est là où nous avons croisé le plus de français.

Comme je vous disais plus haut, nous avons fait 2 excursions avec Tui, une qui était géniale et la deuxième qui était vraiment nulle! Je m’explique. On a choisi une excursion qui s’appelait Baie en Baie, où l’on devait aller en bateau découvrir les plus belles baies de l’île, se baigner, faire un barbecue ensemble etc. Ça avait l’air très sympa, surtout que la madame Tui qui nous a présenté les excursions, nous avait dit que c’était intimiste, entre nous, convivial etc.
Résultat? 3h de bateau à 150 personnes (je sais que l’intimité c’est un truc personnel, mais à 150 personnes c’est un gang bang), à 4 kms des baies (donc on ne voit rien), des gens qui se plongent dessus, une grosse sirène pour qu’on remonte sur le bateau. Je vous assure que j’ai failli faire une crise de panique sur ce bateau, tellement je me sentais oppressée… à midi quand on est descendu du bateau pour manger, je ne voulais plus y retourner et repasser l’après midi la dessus… résultat des courses, on a pris un taxi pour rentrer tellement on en pouvait plus. Bref, très nul. Heureusement, on a rencontré une famille de belgo-italien (je sais pas si on dit comme ça ahah) qui était super sympa, avec 2 enfants trop chou et on a partagé le taxi avec eux pour rentrer. Et on a fini l’après-midi à la piscine et c’était très cool 😀 (mais on a perdu 60€ (excursion + taxi)).
La deuxième excursion que nous avons fait est l’île de Symi, une île magnifique à 40 kms de Rhôdes, toute proche des côtes turques. C’est l’île la plus belle du Dodécanèse, d’après les grecs! L’île est montagneuse, l’intérieur est parsemé de petites vallées et son littoral voit alterner falaises et criques. La ville principale, également appelée Symi, est située sur la côte nord-est et regroupe la majorité des 2 560 habitants de l’île qui vivent principalement de la pêche, du commerce et du tourisme, la population de l’île décuple alors en haute saison et se voit compter plus de 25 000 habitants. L’île est entourée par de nombreuses petites îles et îlots tout proches : Nymos, Chondros, Plati, Ghi, Koupi, Megalonisi, Karavalonisi, Marmaras, Pano Nero, Seskli, Strogglios,… Pour la petite histoire, Symi fait partie des îles du Dodécanèse qui ne sont pas autosuffisantes en eau potable. Jusqu’à il y a encore 6 mois, elle recevait de l’eau par bateau depuis Rhodes pour un coût moyen de cinq euros le mètre-cube. Depuis 6 mois, ils ont mis en place la désalinisation de l’eau de mer pour y avoir accès à tout moment. L’île ne comporte également qu’une école maternelle et primaire! Et pour la petite histoire, les maisons sont toutes identiques dans des couleurs toutes plus folles les unes que les autres. Quand on arrive en bateau sur l’île c’est vraiment incroyable et magnifique, on dirait vraiment une carte postale! L’île est d’ailleurs protégée des projets immobiliers pour garder son côté caractéristique qui fait son charme.

Voila 🙂 je pense avoir fait le tour de tout ce qui concernait Rhodes! Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’y répondrais avec plaisir!

Des bisous!

Adeline

Publicités

[Cinéma] Les Indestructibles 2

Coucou les choux!

Aujourd’hui, je suis ravie de vous retrouver pour vous parler des Indestructibles 2!
Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais ça fait 14 ans que l’on attendait une suite! Et bordel qu’est-ce qu’elle est bien! J’ai tout simplement adoré ce deuxième film. Le premier était déjà excellent et ce deuxième opus l’est tout autant. Mais avant de vous en parler un peu plus en détails, voici le pitch de l’histoire. Bob Paar était jadis l’un des plus grands super-héros de la planète. Tout le monde connaissait « Mr. Indestructible », le héros qui, chaque jour, sauvait des centaines de vies et combattait le mal. Mais aujourd’hui, Mr. Indestructible est un petit expert en assurances qui n’affronte plus que l’ennui et un tour de taille en constante augmentation. Contraint de raccrocher son super costume quinze ans plus tôt à la suite d’une série de lois ineptes, Bob et sa femme, Hélène, ex-Elastigirl, sont rentrés dans le rang et s’efforcent de mener une vie normale avec leurs trois enfants. Rongeant son frein, rêvant de repasser à l’action, Bob bondit sur l’occasion lorsqu’une mystérieuse convocation l’appelle sur une île lointaine pour une mission top-secret. Il va découvrir que derrière cette alléchante proposition, se cache un génie malfaisant avide de vengeance et de destruction… 14 ans plus tard, notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois, c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique. (source Allociné)
Le film est réalisé par Brad Bird, a qui l’on doit le 1er Indestructibles mais aussi Ratatouille!

Eh bien cet opus est génial! 14 ans que l’on attend cette suite, quatorze années d’attente amplement justifiées vu la nouvelle merveille que nous offre Pixar… il y a pas à dire, ça valait le coup d’attendre 14 ans!
L’esthétique du film n’a pas changé, on reprend presque le film là où on l’a laissé il y a 14 ans, comme si on avait mis le film sur pause. Les personnages ont graphiquement évolué évidemment avec toutes les nouvelles techniques, mais c’est le seul changement notable ; le travail sur les personnages, leur caractère, leur expression de visage, tout ça n’a pas changé, mais à juste évolué! Le long-métrage est remarquablement bien écrit, la trame ne comporte aucune longueur, blanc, et chaque personnage est développé de manière très intéressante! Flèche est un peu moins pertinent que les autres pour moi, le point fort du film étant Jack Jack! C’est la cerise sur le gâteau très clairement : il est drôle, il enchaîne les bêtises, il a assez de super pouvoirs pour faire pâlir tous les supers héros de la terre et de l’univers! Il est absolument adorable et hilarant au possible avec des gags géniaux. On a parfois l’impression d’avoir un vrai bébé devant nous… La scène où il découvre ses pouvoirs est complètement dingue! Le personnage d’Edna, même si peu présent dans le film est également super marrant! Son duo avec Jack Jack est parfait!
En plus des personnages, le nouveau Indestructibles résonne plus que jamais avec l’actualité, entre charge mentale, dérive des nouvelles technologies, rapport à l’image et égalité homme/femme. Disney/Pixar continue sa politique de « féminisation » de ses héros inaugurée avec Raiponce, Rebelle, Moana… Exit les gentilles princesses, soumises à leurs princes, place aux femmes de tête, entreprenantes et indépendantes! Un discours plus que jamais en phase avec l’air du temps…


Les Indestructibles 2 mettent donc en lumière une Hélène-Elasticgirl plus délicate dans ses actions que Bob, Mr. Indestructible, un peu trop… destructeur justement. Pendant que papa Indestructible gère les enfants, les courses, les devoirs et autres « missions du quotidien », maman Indestructible sauve le monde! Je trouve géniale l’idée d’inverser les rôles, de donner du poids au rôle féminin et de laisser papa à la maison! Et dans une époque où l’on parle effectivement de charge mentale, partage des tâches entre les membres de la famille (et pas seulement tout refiler à maman), Brad Bird a compris que les films d’animation n’étaient pas réservés qu’aux enfants et pouvaient aussi délivrer plusieurs messages! Alors oui, on ne changera pas le monde avec un film, mais c’est déjà un pas en avant et c’est important.
Les scènes d’action décoiffent, elles sont spectaculaires, très bien rythmées, la musique est excellente, l’animation est à tomber et l’humour fait mouche à chaque fois!
Verdict? Les Indestructibles 2 démontre que les suites de films peuvent être à la hauteur d’un 1er opus, voir même le surpasser!

Je vous le conseille à fond si vous ne l’avez pas encore vu et si vous l’avez vu, dites moi ce que vous en pensez? 😀

Des bisous!

Adeline

 

[Cinéma] Jurassic World : Fallen Kingdom

Hello!

Ça fait un moment que je ne suis pas revenue par ici, alors je suis ravie de vous retrouver pour vous faire une petite revue cinéma!
Aujourd’hui, c’est le film Jurassic World : Fallen Kingdom que je vous présente! Je sais que la plupart des critiques sont mauvaises, mais moi j’ai vraiment bien aimé! Ça ne vaux pas les premiers Jurassic, certes, mais c’est un bon divertissement. Après, encore une fois, si vous me connaissez, je ne suis pas super objective car je suis fan absolue des films avec des dinosaures! Jurassic World : Fallen Kingdom est la suite de Jurassic World (sorti en 2015), qui est elle-même la suite de Jurassic Park (sortie en 1993). Le film est réalisé par Juan Antonio Bayona, a qui l’on doit The Impossible. Pour le casting, pas de changement par rapport au premier Jurassic World pour les rôles principaux : Chris Pratt et Bryce Dallas Howard. Justice Smith (qui n’a rien à voir avec Will Smith), Daniella Pineda et Isabella Sermon (dont c’est le premier film). Pour le spitch, le voici! Pour rappel, l’histoire du premier Jurassic World se déroule vingt-deux ans après les événements du film Jurassic Park, sur la même île : Isla Nublar. Malgré les incidents survenus au cours des trois films précédents, Jurassic World a ouvert mais, après quelques années, le parc a du mal à retenir un public désormais blasé. Les savants d’InGen conçoivent alors artificiellement une espèce de dinosaure plus grosse et plus féroce, l’Indominus Rex, qui ne tarde pas à s’échapper de son enclos. Le deuxième volet se passe trois ans plus tard, alors que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen (Chris Pratt) et Claire (Bryce Dallas Howard) s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.  Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l’île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire…

Alors qu’est-ce que j’en pense?
Je suis fan de dinosaures, je suis une grande fan de la saga et je sais que les derniers Jurassic (World 1 & 2) sont considérés comme moins bons et sont beaucoup plus critiqués que les premiers, mais une chose ne changera pas : les effets spéciaux sont dingues et on passe un vrai bon moment devant ce film!
Jurassic World : Fallen Kingdom est un bon divertissement, principalement grâce à son côté technique : les effets spéciaux sont déments, les dinosaures sont magnifiquement bien faits, la BO est cool… Les scènes d’action ainsi que les décors sont très bien réalisés et le rythme est très bien maîtrisé, il n’y a aucun temps mort dans ce film (qui pourtant quand même 2h). Les acteurs sont cools, j’aime beaucoup Chris Pratt, (même si depuis ces récentes sorties concernant Trump, il est descendu dans mon estime), Bryce Dallas Howard est également bien dans son rôle (et à enfin compris qu’on ne courrait pas en talons de 12 dans la jungle comme dans le premier #payetesampoules). Bref, niveau emballage, on est bon!


En dehors de ça, ce qui pèche, c’est le scénario du film. Le terme « faire du neuf avec du vieux » prend tout ce sens avec le 5éme film de cette saga qui certes est très lucrative, mais qui devient un peu redondante… L’histoire est à mon sens assez semblable à Jurassic Park : Le Monde Perdu mais elle reste intéressante, bien ficelée et ça fonctionne quand même. Pourquoi? Parce que c’est un bonheur de retrouver nos petits dinos au cinéma! (quand je vous disais que je n’étais pas objective aha). Il y a également beaucoup de clins d’œil au premier Jurassic Park, ce que je trouve vraiment chouette! D’ailleurs, on retrouve dans cet opus Jeff Goldblum qui a repris son personnage de Ian Malcolm, mathématicien et spécialiste des théorie du chaos, présent dans Jurassic Park et Jurassic Park : Le Monde perdu.
Mais quand on creuse, le film va quand même plus loin que juste « sauvons les dinos ». On devine que certains thèmes abordés sur le sort des espèces, sur les progrès de la science, la civilisation sont beaucoup plus profonds et réfléchis qu’il n’y paraît au premier abord! « La vie reprend toujours ses droits », ce sont des thèmes qui résonnent très actuels, très politiques, surtout quand l’homme y met son grain de sel, un peu comme un avertissement. Effectivement ce film est un divertissement mais aussi peut être une mise en garde sur l’avenir de la planète? C’est peut-être une idée à creuser, mais pour moi, elle est bien présente, un peu comme dans les films La Planète des Singes! Dites moi ce que vous en pensez?
Enfin, sans vous spoiler, la fin du film nous annonce un 3éme opus qui peut vraiment être alléchant si le scénario est bien construit! En bref, je vous recommande ce film si vous êtes fans des dinos, de la saga ou tout simplement si vous voulez passer un bon moment 🙂 en tout cas, moi je ne regrette absolument pas malgré les critiques négatives que j’avais lu un peu partout!
Pour la suite, à voir, si la saga Jurassic Park/World peut encore nous étonner, ou si elle court à sa propre perte!

Et vous, vous en pensez quoi?

Bisous!

Adeline