[Cinéma] Thor : Ragnarok

Hello les filles!

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un article cinéma et plus particulièrement un Marvel! Et le film du jour c’est Thor : Ragnarok (oui, je sais, vous avez lu le titre) ;).
C’est le 3eme épisode dédié à Thor (après Thor et Thor : le monde des ténèbres), mais il a également fait une apparition dans les Avengers (Avengers : l’ère d’Ultron) et plus récemment dans Doctor Strange!
Thor si vous ne le savez pas, c’est Chris Hemsworth (grand frère de Liam Hemsworth, aka Gale dans Hunger Games, aka le fiancé de Miley Cyrus)! Il y joue le dieu d’Asgard, dont le pouvoir est concentré dans un marteau. Il est accompagné dans ce troisième film par Mark Ruffalo (Hulk, que j’adore!), Tom Hiddleston qui joue son frère Loki mais aussi Cate Blanchett et Idris Elba.
L’histoire de ce 3eme volet est la suivante : « Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk… » (source Allociné)

Alors, avant de passer à la suite, je vais commencer par vous dire que je suis assez mitigée sur ce film!
C’est le meilleur des 3 Thor (le un était sympa et le 2 clairement pas très très utile) mais niveau scénario, c’est un peu plat je trouve! Je m’explique : il y a du mieux par rapport au 1 et au 2, clairement, mais par rapport à Wonder Woman ou à Doctor Strange, je ne l’ai pas trouvé exceptionnel de ce point de vue!
Pour moi, si on regarde simplement la trilogie Thor dans son entièreté, sans s’attarder sur les autres Marvel, oui, ce nouveau Thor est sans doute le plus fun et le plus abouti des trois films! Il y a un réel changement, un vrai virage et aussi un nouveau réalisateur, ce qui donne un nouveau souffle. On se rapproche de plus en plus d’un esprit «Gardiens de la Galaxie», ce qui n’est pas pour me déplaire! La musique est top, l’humour et les vannes sont au rendez-vous (elles ne marchent pas toutes certes), le rythme est effréné et les scènes s’enchaînent avec beaucoup d’actions et de combats. Il n’y a aucun temps mort sur ce film. Chris Hemsworth est au meilleur de sa forme et ça se sent, en plus d’être beau, il crève complètement l’écran en tant qu’acteur! Le rôle de Valkyrie est sympa mais je ne le trouve pas assez abouti! Apparemment, elle est homosexuelle d’après des articles que j’ai lu, eh bien je trouve dommage que ça ne transparaisse pas plus à l’écran!

L’univers d’Asgard on le connait, il est flamboyant, doré, complètement excentrique… mais la découverte de la nouvelle planète où se tient d’ailleurs Hulk c’est également quelque chose visuellement! Complètement kitsch, colorée et chaotique à la fois, le tout est tenu par un Jeff Goldblum très « original » dirons-nous! Hulk a davantage de place dans ce volet, ce qui me ravie au plus au point (J’adorerais un « vrai film » sur Hulk, j’avais été super déçue de celui sorti en 2008!)! Même si la nouvelle méchante a un rôle assez convenu, Cate Blanchett qui incarne Hela reste tout de même très crédible! Elle a toujours une classe folle cette nana, qu’elle joue dans le Seigneur des anneaux, Le Hobbit ou chez Woody Allen! Et jouer la méchante garce dans ce film lui va à merveille! Tom Hiddleston est égal à lui-même : classe, drôle et méchant dans le rôle de Loki!

Thor : Ragnarok est donc pour moi un film en demi-teinte : c’est une bonne surprise, où l’action et l’humour se mélangent parfaitement dans l’univers déjanté des films Marvel, sans oublier la bande-son qui est top, mais il reste moins bon que d’autres Marvel sortis récemment.

Et vous qu’en pensez-vous?
Thor, stop ou encore?

Bisous

Adeline

Publicités

[Cinéma] Mon garçon

Hello à tous!

Aujourd’hui, c’est revue cinéma! Et c’est le film Mon Garçon qui est à l’honneur aujourd’hui!
Mon Garçon, c’est un film de Christian Carion à qui l’on doit Joyeux Noël, En mai fais ce qu’il te plaît ou encore L’affaire Firewell. De ce réalisateur, je n’ai vu que Joyeux Noël que j’avais beaucoup aimé! Dans Mon Garçon, c’est Guillaume Canet (que j’adore) qui est la tête d’affiche, avec Mélanie Laurent et Olivier de Benoist en seconds rôles. C’est le 3eme film que Carion et Canet tournent ensemble (jamais 2 sans 3 😉 ) et je crois que c’est le 2e ou 3e film du duo Laurent/Canet.

Mon Garçon, c’est un thriller haletant, nerveux et sec. Il est au final très différent de certains thrillers que j’apprécie et de ce que j’attendais. Je pensais après avoir vu la bande-annonce que Mon Garçon ressemblerait au film Prisoners que j’adore (si vous ne connaissez pas, c’est un film avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhall sur un père dont la fille disparaît et où il fait justice lui-même! Je vous le conseille d’ailleurs!) mais en fait pas vraiment. L’histoire a des similitudes, mais le rythme est très différent!

Et pour l’histoire donc? « Passionné par son métier, Julien (Guillaume Canet) voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter. » (source Allociné)

Ce qui m’intéressait surtout dans ce film, c’est le dispositif du tournage créé par le réalisateur pour Mon garçon, à savoir que Guillaume Canet n’ait pas eu accès au scénario et que le tournage se faisait en temps réel ou presque! C’est une idée que le réalisateur a envie de réaliser depuis son film Joyeux Noël en 2004 (mieux vaux tard que jamais)! Je trouve ça fou pour un acteur d’avoir une opportunité pareille! Ici, on est vraiment sur une histoire vraie, une histoire de chair et de sang, d’amour perdu et de reproches, et où les parents victimes de cette disparition, dont Guillaume Canet, serait un père parfait dans sa douleur… Je trouve que plus les années passent et plus Guillaume Canet prend de l’épaisseur, son jeu devient plus dense, plus puissant et plus vrai (peut-être qu’il a des rôles plus intéressants avec l’âge aussi) ! Et Mélanie Laurent n’est pas en reste, elle nous montre vraiment la souffrance, la douleur de la perte, l’ignorance de « où est mon enfant? pourquoi lui? ». Je pense que le réalisateur a eu raison de choisir des acteurs qui soient parents eux-mêmes et le fait pour Guillaume Canet de ne pas connaitre le scénario lui a permis de se projeter encore plus dans l’histoire, de repousser encore plus ses limites en tant qu’acteur, mais aussi en tant qu’homme et en tant que père.

Au final, c’est cette souffrance « à vif » qui va nous amener à suivre Julien dans sa quête de vérité, dans sa volonté à rendre justice lui-même et de retrouver son fils. On sent malgré l’absence de ce père dans la vie de son enfant, l’amour qu’il lui porte et l’envie d’en découdre pour le retrouver. Christian Carion a su maintenir une tension, un suspens qui va crescendo sans jamais se relâcher. Où est cet enfant? On se pose la question tout au long du film. La montagne et les paysages d’hiver sont pour moi un personnage du film à part entière, par leur omniprésence : ils sont des éléments inquiétants et ils donnent une dimension vraiment anxiogène au film. Beaucoup de scènes se passent la nuit du coup l’effet d’anxiogène est encore plus poussé!
Bref, c’est un bon film, mais j’ai cependant été un poil déçue par la fin. J’aurais voulu plus d’explications. Je n’en dis pas plus, au risque de vous spoiler!

Et vous, vous l’avez vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bisous

Adeline

[Cinéma] Nés en Chine

Coucou les filles!

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un article « cinéma » avec un film un peu particulier car il s’agit d’un documentaire animalier! Le film que je suis allée voir est le dernier né de chez Disney Nature, j’ai nommé « Nés en Chine« !
C’est le 8eme film Disney Nature qui sort au cinéma, après Grizzly, Chimpanzés, Les ailes pourpres, Félins, La marche de l’empereur ou encore Pollen. C’est assez rare que j’aille voir des documentaires au cinéma, mais après Félins qui m’avait clairement foutu sur les fesses, j’ai voulu réitérer avec celui-ci! Et puis j’adore les panthères qui font partis de mes animaux favoris, et j’ai une addiction non dissimulée pour les bébés pandas! Bref, ce film était pour moi!
Ce documentaire raconte l’histoire de 3 animaux : un panda géant, une panthère des neiges et un singe doré, le tout durant une année. Yaya, une maman panda géant guide son petit Mei Mei alors qu’il explore le monde et gagne en indépendance. Tao Tao, un Rhinopithèque de Roxellane -plus communément appelé singe doré – âgé de deux ans cherche sa place au sein de sa famille  après la naissance de sa petite sœur. Dawa, une panthère des neiges – un animal mystérieux rarement observé par l’homme –confrontée à l’incroyable difficulté d’élever ses deux petits dans l’un des habitats les plus hostiles et les plus impitoyables du monde (source Allociné).

Alors déjà, je vais commencer par vous dire que c’est complètement mais alors complètement différent de regarder un documentaire au cinéma que devant sa télé ou sur son ordinateur! Il y a des films comme ça qui (pour moi) ne se regardent qu’au cinéma, celui-ci en fait parti, Le Grand Bleu de Luc Besson en fait parti aussi et j’irais même plus loin en disant qu’un film comme Avatar en fait parti également! Les images sont magnifiques, les paysages sont splendides et la photographie est clairement le gros point fort de ce film. La luminosité est également un gros atout. Comme je vous disais, on suit l’histoire des animaux sur 4 saisons, et les lumières hivernales, automnales et printanières sont clairement différentes et toutes plus belles les unes que les autres! Les images nous font voyager dans les endroits les plus reculés de la Chine et ça serait vraiment dommage de regarder ça sur une télé (aussi grande soit-elle)!


Certaines prises sont clairement impressionnantes et les images sont très fortes : notamment une scène de chasse entre la panthère des neiges et un gnou ou encore celle où un aigle « kidnappe » un bébé singe qui était seul par exemple. Dit comme ça, ce n’est peut-être pas « wahou » (comparé à un blockbuster ou autre), mais s’en est impressionnant dans le sens ou, voir ce genre d’images, sachant qu’un homme est à peine à quelques mètres de l’action avec sa caméra c’est vraiment énorme! Et si autant pour les pandas, je ne pense pas que les cameramans risquent leurs vies, autant pour les gnous ou les panthères des neiges je pense que là, le risque est plus grand. Bref, les images sont impressionnantes, magnifiques et tous les superlatifs du genre!

L’histoire est également très sympa. On suit en alternance les singes, les pandas et les panthères des neiges sur une année et on les voit évoluer, grandir (surtout le bébé panda), prendre de l’indépendance et même si ce terme peut être étrange :  prendre des décisions. Dit comme ça, ça peut être bizarre mais c’est ce qui s’en rapproche le plus!
Ce que j’ai beaucoup moins aimé dans ce film c’est l’esprit « conte ». Je m’explique, le film est raconté par Claire Keim qui a, je trouve, une voix extrêmement monotone et sans nuances. Je ne sais plus qui a fait la voix dans Félins, mais j’avais trouvé cela moins « lisse » et dérangeant. Elle apporte un côté scénarisé qui n’est pas utile pour moi.

Bref, tout ça pour vous dire que c’est un très beau documentaire, très bien fait, avec des images impressionnantes, filmé en pleine nature, sans ajout aucun de « la patte de l’homme » et ça fait du bien de voir un peu de douceur dans ce monde qui part en live!

L’avez-vous vu? Aimez-vous les documentaires de ce genre?

Des bisous!

Adeline